MOA / MOE : comment les rôles se répartissent-ils sur un projet de mise en œuvre d’un système d’information ?

Lors de la construction, puis la réalisation d’un projet informatique, il faut pouvoir définir clairement les objectifs et les moyens nécessaires pour les atteindre. Dans cette optique, deux rôles sont essentiels pour la réussite de ce type de projet : celui du maître d’ouvrage (MOA) et du maître d’œuvre (MOE). Deux postes que l’on confond parfois, mais qui ont pourtant des attributions différentes, bien que complémentaires.

Stratégie RH

moa moe

Qui est la MOA et quelles sont ses attributions ?

Le chef de projet MOA, autrement appelé pilote stratégique, représente le client du projet. En général, il appartient soit aux équipes du client qui achète le SI, soit au cabinet auquel est déléguée la MOA, son objectif est d’obtenir un produit final qui soit le plus proche possible des attentes du client. Pour qu’il puisse y parvenir, différentes attributions lui sont allouées, dont les principales sont :

  • la rédaction du cahier des charges fonctionnel,
  • le choix de la maîtrise d’œuvre,
  • le pilotage du projet,
  • la validation de la recette fonctionnelle,
  • parfois l’accompagnement du changement lui est délégué.

Les fonctions de la MOA



Responsable de la structuration du projet, la MOA remplit plusieurs fonctions essentielles, comme :

  • déterminer les objectifs globaux du projet,
  • estimer et allouer un budget pour la réalisation du projet,
  • décider du délai de livraison du projet,
  • animer les comités et réunions,
  • valider chaque étape du développement.

     

L’activité concrète du maître d’ouvrage


Le maître d’ouvrage pilote le projet tout au long de sa réalisation. Comme il est l’autorité qui représente le client, c’est à lui de valider toutes les étapes de développement pour que le produit final soit au plus près des objectifs fixés. C’est pour cette raison qu’il participe également à la réalisation du recettage du produit, ainsi qu’aux différents tests et essais.

Le maître d’ouvrage a également pour fonction de fournir un cahier des charges fonctionnel (CdCF) en collaboration avec le maître d’œuvre. En effet, comme il concerne de nombreux détails techniques, ce document doit être réalisé avec un expert pour être le plus exact possible.

Dans l’exécution de ses tâches quotidiennes, le maître d’ouvrage peut demander l’aide d’une AMOA ou AMO (assistance à maîtrise d’ouvrage). Cette dernière l’assiste dans les choix trop techniques et lui permet d’exprimer le plus exactement possible ses besoins au maître d’œuvre.

Qui est la MOE et quels sont ses attributions ?

Le maître d’œuvre est le lead developper ou chef du projet technique. C’est lui qui décide des moyens techniques à mettre en œuvre pour remplir les objectifs définis par la MOA. Dans le cadre de plus petits projets, il peut même participer concrètement à la conception du produit final. Il a donc un rôle polyvalent de technicien, d’expert et de manager. 

Les fonctions de la MOE


Responsable de la réalisation du projet, le maître d’œuvre remplit plusieurs fonctions essentielles comme : 

  • assister le MOA dans le suivi technique et la mise au point du cahier des charges
  • choisir des prestataires,
  • manager des équipes de développement du projet,
  • faire respecter les délais et budgets alloués et rendre compte de la progression au maître d’ouvrage.

L’activité concrète de la MOE


Le maître d’ouvrage n’est pas le seul à avoir la responsabilité de la conduite du projet. Le résultat final de ce dernier tient aussi en grande partie aux compétences de la MOE. Concrètement, le MOE est un pont entre les équipes de développement ou les prestataires qu’il manage et le maître d’ouvrage, dont il est le collaborateur privilégié. 

Le MOE a donc un rôle complexe qui demande de nombreuses compétences techniques, communicationnelles et managériales pour surmonter les difficultés inhérentes à n’importe quel projet (tenu des délais et du budget, problèmes de communication, etc.).

L’importance de la collaboration entre la MOA et la MOE dans la conduite d’un projet

La réussite d’un projet est donc fortement liée à la relation entre la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage. Le maître d’ouvrage doit être à l’écoute du client, certes, mais ne jamais perdre de vue la faisabilité des objectifs qu’il impose aux équipes de développement. Il doit donc être aussi à l’écoute du maître d’œuvre, notamment en ce qui concerne la création du cahier des charges.

Il est primordial que ces deux acteurs majeurs du projet connaissent parfaitement les limites de leurs attributions respectives et les respectent. Ainsi, un maître d’ouvrage ne doit jamais imposer une solution à un problème technique aux équipes de développement. Cette partie de l’ouvrage est le périmètre de compétences du maître d’œuvre. De même, la MOE ne doit jamais modifier ou abandonner un élément du projet qu’il juge non pertinent ou infaisable. Dans ce cas de figure, il doit en référer au maître d’ouvrage qui prendra une décision en trouvant le juste compromis entre son avis et la volonté du client.

Cependant, la relation entre ces deux entités ne doit pas non plus être trop stéréotypée. Elle doit prendre en compte la personnalité et le vécu de chacun. Par exemple, pour certains projets, le MOA peut avoir quelques compétences techniques et pour d’autres être plus limité à ce niveau. Dans ce dernier cas, le maître d’ouvrage devra forcément s’appuyer un peu plus sur le maître d’œuvre.

Livre blanc : comment améliorer la performance de vos processus RH ?

Le guide parfait pour les DRH et RRH de grands groupes !processus RH

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise RH ?  N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire !

Les informations recueillies par S&H à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné aux services marketing et commercial de S&H dans le but de vous fournir les informations les plus adaptées. Ces données seront conservées durant au maximum 3 ans à compter de notre dernier contact. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à : *protected email*.

Share This