Comment manager et travailler avec les générations Y et Z ?

On nomme génération Y l’ensemble des personnes nées entre 1980 et la fin des années 90. Elle fait suite aux générations des boomers, des baby boomers et à la génération X. Elle précède logiquement la génération Z qui est constituée des personnes nées après 1995. Comment manager et travailler avec les générations Y et Z, ces nouveaux profils de collaborateurs ?

Blog RH

générations Y et Z

Des générations qui bousculent les habitudes

Les générations Y et Z sont nées avec l’ère du numérique. Elles maîtrisent sur le bout des doigts les nouveaux médias et les technologies digitales. Cela conduit parfois à un fossé intergénérationnel et à des difficultés de communication.En entreprise, contrairement à leurs aînés, ils ont la culture des open spaces et du télétravail. Ils se distinguent également par un rapport différent avec la hiérarchie. Cette dernière doit s’adapter avec l’aide des ressources humaines afin d’optimiser au mieux les qualités de ces plus jeunes collaborateurs. Enfin, les autres générations leur reprochent souvent leur faible engagement collectif au sein de l’entreprise, leur individualisme et leur impatience.

Les attentes des générations Y et Z

Les générations Y et Z ne croient plus au fait de rester toute sa vie professionnelle au sein d’une même entreprise. Ces nouvelles générations sont moins sensibles aux discours de leurs hiérarchies et privilégient largement les actes aux promesses. Ces modifications s’expliquent probablement par le durcissement du marché du travail sur lequel les travailleurs de ces générations sont rarement embauchés en CDI.

Dans leur très grande majorité, ces salariés ne sont pas prêts à sacrifier leur vie privée et mettre entre parenthèses leur épanouissement et projets personnels. Contrairement à l’impression qu’ils laissent transparaître (détachement, sentiment d’être totalement opérationnel), ils ressentent un fort besoin de se sentir reconnus par leurs collègues mais aussi par leurs supérieurs hiérarchiques. Ils ont également bien moins de certitudes que les autres générations pourraient le croire.

En effet, ils n’hésitent pas à se remettre souvent en question afin d’évoluer professionnellement et personnellement.

Les bonnes pratiques à appliquer

La plus importante des choses à faire est d’impliquer et de motiver les salariés des générations Y et Z. Il est possible par exemple de mettre en place des accords « gagnant/gagnant » ou des défis qu’ils se plaisent à relever.

Privilégiez également les discours clairs et tranchés pour être bien compris. La communication doit être à la fois simple et directe. Évitez les réunions souvent ennuyeuses et peu productives à leurs yeux. Organisez à la place plutôt des « stand up » ou des discussions participatives.

Efforcez vous de les mettre en valeur. Reconnaissez leurs efforts et soulignez les. Ne vous montrez pas trop rigide sur leur gestion du temps (heure d’arrivée matinale notamment). Faites preuve au contraire de souplesse si les résultats sont, bien sûr, à la hauteur des attentes de l’entreprise.

 

Chez S&H, la moyenne d’âge de nos collaborateurs est de 33 ans. Nous savons manager et travailler avec les générations Y et Z, en respectant ces bonnes pratiques. Pour le découvrir, n’hésitez pas à contacter nos collaborateurs ou découvrir nos actions en faveur du bien-être au travail.

Envie de rejoindre l'aventure S&H ?