Comment EPRCS d’Oracle va devenir une référence de la gestion cloud pour les fonctions financières ?

EPRCS répond au besoin précis de production de supports de communication financière, une priorité dans chacune des grandes entreprises. En regroupant l’ensemble des documents qui permettent la construction du support et en fédérant l’ensemble des acteurs à travailler de manière collaborative, la solution EPRCS diminue les délais de création du livrable. Elle permet également de répondre à des demandes d’optimisation récurrentes des entreprises, d’assurer une piste d’audit, de sécuriser l’ensemble des informations liées au support et de garantir la fiabilité des données…

Stratégie Finance

Direction des ressources humaines

EPRCS, Quésaco ?

EPRCS (Entreprise Performance Reporting Cloud Service) est une solution Cloud proposée par Oracle qui apporte une nouvelle dimension aux fonctions comptables et financières. Imaginée pour propulser les fonctions financières dans une nouvelle ère, plus innovante et orientée cloud, elle permet la gestion de reporting narratif.

Cette solution fournit une approche sécurisée et collaborative, fondée sur des processus permettant de définir, créer, réviser et publier des packages de rapports financiers et de gestion (au format PowerPoint, Word ou PDF).

Ainsi EPRCS permet de stocker, d’analyser et d’obtenir des données issues du cloud par l’intermédiaire d’analyses intégrées ou d’utiliser des sources de données propres et existantes pour analyser du contenu de doclet (ensemble de slides PPT ou de pages Word/PDF).

S&H est devenu depuis septembre dernier, le premier intégrateur de cette solution en France.

Les principaux avantages de la solution EPRCS

Cette solution innovante de gestion collaborative apporte sont lot d’innovations et d’avantages pour l’ensemble des utilisateurs en plus d’assurer un gain de temps :

Association de données : pouvoir utiliser des packages de rapports et des doclets pour répondre aux besoins de création, de collaboration, de commentaire et de distribution.

Collaboration en toute sécurité : permettre aux contributeurs d’accéder à du contenu en fonction de leur rôle et de s’assurer que le contenu confidentiel est sécurisé. Permettre également aux propriétaires de rapports de voir les progrès du cycle de vie de reporting et de prendre la main si nécessaire.

– Fiabilité des rapports et rapidité du process : avoir des données fiables et exactes, tout en fournissant des informations de manière plus rapide et précise à toutes les parties prenantes.

L’innovation « package de rapport »

EPRCS propose donc de créer un « package de rapport » qui permet de structurer le contenu des rapports, d’attribuer des responsabilités aux créateurs de contenu et aux réviseurs et de gérer la collaboration et les échanges entre eux afin de produire un document unifié.

Un « package de rapport » est constitué de plusieurs composants :

– Les doclets : sont les éléments essentiels d’un « report package », il se compose d’une ou plusieurs slides (si le package de rapport est au format PowerPoint) ou pages (si le package de rapport est au format Word ou PDF). Il vous appartient de définir ce que contient un doclet.

Les doclet de référence : ils peuvent servir de conteneurs principaux pour stocker des plages nommées d’un fichier Excel ou des graphiques/diagrammes qui pourront être réutilisés dans les doclets.

– Les sections : permettent de regrouper un ensemble de doclets afin d’organiser proprement le report package.

Le développement d’un package de rapport se compose ainsi en trois phases majeures :

La première est la phase création : les auteurs utilisent les doclets pour ajouter du contenu au rapport de package. Via l’extension SmartView utilisée dans la suite Office, les utilisateurs vont pouvoir extraire les doclets qui leur appartiennent, les modifier et/ou créer de nouveaux contenus puis les réinsérer.

La seconde est la phase de révision : les réviseurs visualisent l’ensemble du « rapport package » ou certains doclets (selon les droits affectés), donnent leur avis, posent des questions via l’interface Web et recommandent des modifications.

La dernière est la phase de validation : le package de rapport est verrouillé afin de ne pas subir de modification. Les signataires visualisent l’ensemble du document final et peuvent valider ou rejeter son contenu. Si le package venait à être rejeté, le propriétaire du package peut le déverrouiller et revenir sur une phase de création pour pouvoir modifier le contenu puis repartir sur une phase de validation.

   DÉCOUVRIR LA SOLUTION EN VIDÉO    

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise Finance ?  N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire !

Les informations recueillies par S&H à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné aux services marketing et commercial de S&H dans le but de vous fournir les informations les plus adaptées. Ces données seront conservées durant au maximum 3 ans à compter de notre dernier contact. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à : rf.h-1542033753s@opd1542033753.