Manager : comment piloter un projet sans brusquer ses équipes ?

Les nouveaux enjeux managériaux tendent à replacer la qualité de vie au travail au centre des réflexions. Manager une équipe est devenu une mission prenant en compte plusieurs variables. L’humain et ses compétences ont une place centrale dans le management d’équipe. De même, le pilotage de projet réussi dépend également du style de management et des qualités du manager. Ce dernier doit donc faire preuve de certaines qualités humaines pour pouvoir piloter un projet, le faire aboutir, sans brusquer ses équipes.

Blog RH

piloter un projet

Piloter un projet : les qualités d’un bon manager

Faire travailler des personnes ensemble et venant de services différents autour d’un projet, n’est pas une tâche facile. La problématique est de savoir comment manager des individus qui n’ont jamais travaillé ensemble ou qui se connaissent peu ? D’autant plus que le lien hiérarchique peut être délicat à établir entre le manager et les nouveaux collaborateurs.

Afin de mener à bien ce genre de mission, le manager doit savoir :

  • organiser le travail
  • motiver ses équipes
  • gérer les conflits
  • respecter les délais de livraison
  • assurer la qualité du travail fourni.

Au travers de ces tâches, il devra démontrer certaines qualités humaines indispensables pour créer de la cohésion d’équipe. Il se montrera diplomate et communicant pour pouvoir faire passer des messages forts sans froisser ses collaborateurs. Il devra aussi faire preuve de fermeté sans être autoritaire. Cette communication ne peut fonctionner qu’à condition qu’il sache écouter, reformuler et redistribuer les informations de façon pertinente. Le collaborateur se sentira ainsi écouté et compris, ce qui lui permettra d’avancer dans sa mission.

Les facteurs d’un bon management d’équipe

Pour piloter une équipe, le manager doit être présent sur le terrain, prendre sa place de coach et se positionner dans une démarche d’écoute active pour mieux gérer ses collaborateurs. Il peut aussi s’entourer d’un adjoint à qui il pourra déléguer certaines fonctions.

L’essentiel de son management transversal est de bâtir un planning avec des étapes intermédiaires réalisables et livrables par les collaborateurs. A chaque étape franchie, le manager doit prendre le temps de faire le point avec chaque personne. Ces micro-entretiens lui permettront d’encourager, de renforcer ou de mentionner les points d’amélioration. Féliciter un collaborateur, c’est l’encourager dans ses efforts ou dans ses actions performantes.

L’expérience montre souvent des erreurs de management de la part des managers, notamment sur les managers jeunes dans leurs fonctions ou promus récemment. Le rôle du manager peut s’avérer parfois délicat avec des équipes plus ou moins faciles à gérer au quotidien. Pour y remédier, les ressources humaines peuvent leur proposer une formation en management d’équipe avec des sujets clés comme la gestion des priorités, la délégation, la gestion des risques psychosociaux ou encore la gestion du stress avec des cas pratiques et des mises en situation.

Aujourd’hui, les managers peuvent aussi s’aider de logiciels de gestion et de pilotage de projet pour piloter les tâches des collaborateurs ou fixer les objectifs. Ces outils permettent de planifier un projet de façon visible et claire pour pouvoir faire des ajustements si besoin aux différentes étapes intermédiaires.

Envie de rejoindre l'aventure S&H ?

Share This