Les différentes phases d’implémentation d’un projet ERP

 

 

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à choisir de mettre en place un logiciel ERP afin de bénéficier des avantages de cette solution informatique (centralisation et homogénéisation des informations, fiabilité et traçabilité des données, gains de temps…). Pour un projet informatique à succès et une gestion de projet ERP optimale, il est conseillé de suivre les 4 étapes suivantes.

Stratégie Finance

challenges des DSI

Un audit de l’organisation pour rédiger le cahier des charges

Cette phase, cruciale pour que le projet ERP aboutisse, se décompose en plusieurs étapes :

  • Création d’une équipe projet, composée de plusieurs membres et d’un chef de projet.
  • Analyse de l’existant : pour étudier les systèmes d’information actuels et leurs modes d’utilisation ainsi que les procédures propres à chaque département. Cet état des lieux permet de confirmer l’utilité de la mise en place d’un ERP.
  • Définition des besoins : la rédaction du cahier des charges technique et fonctionnel peut être réalisée en interne ou confiée à un consultant ERP.

Le choix de la solution ERP la mieux adaptée

Il est possible de se décider d’abord pour un éditeur, puis de rechercher les consultants fonctionnels qui assisteront l’équipe projet ou de choisir en premier l’intégrateur, puis la solution. Dans tous les cas, le mode de déploiement doit être défini dès le départ, au niveau technique comme stratégique :

  • technique : installation en interne, sur des serveurs propres distants, sur des serveurs tiers ou sur des serveurs propres et tiers,
  • stratégique : « big bang » (tous les modules démarrent simultanément), pilote (une entité ou une zone géographique débute seule pour valider le projet), incrémentale (par thèmes fonctionnels), combinée (mélange des autres stratégies).

La mise en production de l’ERP

Une fois le logiciel choisi, plusieurs étapes se succèdent avant que l’ERP ne soit largement utilisé :

  • installation du progiciel sur les serveurs,
  • reprise des données de l’entreprise, qui sont migrées sur la base de l’ERP,
  • paramétrage et tests : selon les retours d’expérience des utilisateurs finaux, il est possible d’ajouter ou de modifier certaines fonctionnalités,
  • formation des utilisateurs : les « key users » ou des consultants ERP forment l’ensemble des collaborateurs au progiciel.

L’évolution du progiciel de gestion intégrée

Sachant qu’un ERP va être utilisé en moyenne pendant 10 ans, il va connaître plusieurs types de modifications :

  • des mises à jour ou des montées de version, fournies par l’intégrateur et/ou l’éditeur afin de corriger d’éventuels problèmes ou pour s’adapter à des évolutions fonctionnelles, légales…,
  • des intégrations avec des technologies innovantes, telles que les plateformes collaboratives, des ajouts de fonctionnalités et/ou de modules,
  • des ajouts d’utilisateurs, de droits pour s’adapter aux changements d’utilisateurs, aux évolutions internes des collaborateurs.

Il est préférable de choisir un ERP après l’audit de l’organisation. Une fois installé, le progiciel évoluera en fonction des correctifs et des ajouts de fonctionnalités proposés par l’éditeur et/ou l’intégrateur.

Livre blanc - DAF et DSI : comment réussir votre projet informatique d'ERP finance ?

Le guide des DAF et DSI qui veulent réussir leur projet informatique d'ERP finance ! projet informatique

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise Finance ?  N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire !

Les informations recueillies par S&H à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné aux services marketing et commercial de S&H dans le but de vous fournir les informations les plus adaptées. Ces données seront conservées durant au maximum 3 ans à compter de notre dernier contact. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à : *protected email*.

Share This