Quels sont les outils d’intégration d’Oracle HCM Cloud ?

Vous envisagez de déployer Oracle HCM Cloud et vous vous posez la question de comment intégrer cette solution au sein de votre SI d’entreprise ?

Chaque solution SaaS dispose de ses propres outils d’intégration. La capacité d’un outil à s’intégrer parfaitement à votre SI peut être un choix déterminant.

Nous allons découvrir dans cet article les différentes capacités d’intégration d’Oracle HCM Cloud et leurs avantages et inconvénients. On peut distinguer trois types d’outils : les outils de reporting et d’extraction de données, les web services unitaires pour consommer et intégrer de la donnée et enfin les outils d’intégration par fichiers.

Stratégie IT

Direction des ressources humaines

Par Joffrey CHU

Les outils d’extraction de données :

Tout d’abord, nous allons voir la partie généralement la plus simple à mettre en œuvre, les interfaces de sortie d’Oracle HCM Cloud

Rapport BI Publisher :

Avec Oracle HCM Cloud, vous avez la possibilité via Oracle BI Publisher de créer des data model et d’écrire des requêtes SQL sur l’ensemble des tables d’HCM Cloud (+de 3 000 tables ) avec aussi bien les tables métiers que les tables techniques.

Cette solution vous permettra de répondre à tous les besoins. Vous pouvez choisir le format de sortie (csv, xml) et encrypter le fichier avec une clé pgp que vous aurez défini.

Pour le canal de sortie, vous pouvez récupérer le fichier soit par web service, celui-ci sera encodé en base 64, soit importer votre clé ssh et définir un SFTP.

Le rapport BI Publisher est la solution que nous privilégions chez S&H lors de nos projets d’implémentations d’interfaces car c’est l’approche la plus modulable. De plus, elle permet de mettre l’intelligence et les règles de gestion dans un outil tiers. 

Avantages :

Toutes les données fonctionnelles et techniques accessibles

Outil technique éprouvé : SQL

Capacité à planifier et déclencher les rapports par web service

Format et canal de sortie au choix

Temps de réponse

Inconvénients :

Nécessite des compétences de développement

Tout est spécifique

 

HCM Extract :

Cette solution a été conçue pour répondre aux besoins d’interfaces de paie mais elle peut être utilisée dans d’autres contextes. Oracle propose des HCM extract préconfigurés pour les envois vers la paie. HCM Extract dispose de nombreux avantages avec un mécanisme de group id pour définir des périmètres d’extraction et surtout le mode delta « change only » qui est géré nativement.

Avantages :

HCM Extract fourni par Oracle

Mode delta 

– Peut être modifié par des profils moins technique que BI Publisher (interface graphique)

Inconvénients :

Plus difficilement personnalisable, nécessite de comprendre le fonctionnement de HCM Extract

Toutes les données ne sont pas récupérables par HCM Extract. Les données sont basées sur des entity view. Certaines nécessitent un rapport BIP.

Temps de réponse moins bon que BIP

Beaucoup de filtres possibles sur HCM Extract (HCM extract, filter criteria, fast formula). Les règles de gestion peuvent être développées à plusieurs niveaux. Suivant l’implémentation, c’est plus compliqué à maintenir et à développer.

Vous pouvez récupérer le fichier par web service ou par SFTP. Le principal avantage d’HCM extract est la gestion du native du mode delta, grâce à la sauvegarde des précédents run. Mais c’est peut être également sa faiblesse. En effet, nous avons constaté des temps d’extraction qui augmentent petit à petit avec la durée.

 

Les WEB SERVICES unitaires pour consommer et intégrer de la donnée

Web service REST : 

Oracle HCM Cloud met à disposition des API REST sur de nombreux objets fonctionnels. L’intérêt principal de ces API est pour la consommation de données en temps réel par un système tiers comme un portail web ou une application mobile.

C’est une API basée sur le « standard » RESTful avec les avantages et inconvénients que cela comporte. Comme ce sont des web services unitaires, il faut réaliser plusieurs allers retours pour implémenter une transaction métier.

Avantages :

WS idéal pour le développement d’applications mobiles ou web

Performance (rapidité et légèreté)

Souplesse pour les développeurs

Documentation très complète

Liens href proposés en réponse du REST pour récupérer d’autres informations

Inconvénients :

WS unitaire par employé

Utilisable par des développeurs uniquement

Tous les objets ne sont pas accessibles

Web service SOAP :

Il existe un web service SOAP moins connu. L’avantage, comparé au web service REST, est qu’il permet d’avoir une profondeur d’historique plus importante.

Avantages :

 WS SOAP intégration

– Plus d’informations que le WS REST

– Format XML

Inconvénients :

Toutes les clés d’intégration ne sont pas disponibles

Incohérence entre le get et l’update pour les payloads

Idéalement il faudrait avoir un web service par type d’intégration par clé.

Les web services permettent de réaliser une intégration et des interfaces en temps réel. C’est la solution la plus performante et moderne. Cependant, étant donné que ce sont des web services unitaires par transaction, la mise en place de monitoring et d’interface peut être plus difficile à mettre en œuvre qu’une interface par fichier.

Les outils d’intégration de données :

Speadsheet Data Loader :

C’est un outil utilisable par le métier qui permet d’effectuer des changements en masse dans HCM Cloud via Speadsheet Data Loader.

Avantages :

– Excel utilisable et compréhensible

Plus simple à utiliser que HDL: tous les éléments sont en ligne

Les valeurs d’entrée peuvent être contrôlées par des listes

Inconvénients :

– Pas d’opération de suppression

Toutes les clés d’intégration ne sont pas supportées

Difficile à sécuriser

HCM Data Loader (HDL) :

Depuis l’arrêt des anciens outils FBL et PBL, HDL pour HCM Data Loader est le principal outil pour intégrer de la donnée par fichier.
C’est un outil qui permet de créer, mettre à jour et supprimer de la donnée sur un grand nombre d’objets fonctionnels. Il est conçu pour
traiter de la donnée en masse. 

Il existe plusieurs clés d’intégration (user keys, source keys et surrogate keys). Ces clés déterminent l’opération qui sera faite suite à une instruction « Merge » : ajout ou correction de données. Si vous souhaitez mettre à jour ensuite HCM Cloud par interface, il est important de choisir le bon type de clés à la création. Cependant après un initial load, il est désormais possible de corriger les clés source d’intégration avec l’objet SourceKey.dat.

HDL dispose de nombreuses options (#RETAIN, #NULL, SET PURGE FURTURE CHANGES N) pour obtenir le comportement souhaité (cascade de données, mise à blanc de valeur, propagation de date d’effets). HDL a deux contrôles de données. Dans un premier temps il vérifie le format et la structure des lignes attendues : c’est la partie import physique. Ensuite il regroupe ces lignes en logical object pour insérer les données dans les différentes tables.

Les erreurs peuvent être présentes sur ces deux niveaux. L’ensemble des erreurs est accessible via l’interface web (image ci-dessous) mais aussi dans des tables. Un fichier peut être importé à la fois manuellement via les écrans mais aussi par web service (fichier zippé, pgp, encodé b64).

Avantages :

– Grand nombre d’objet et de données

Nombre d’options

Performance

Monitoring

Déclenchement et statut récupérable par WS

Inconvénients :

 Complexité et prise en main de l’outil

Certains messages d’erreur sont difficiles à appréhender pour un néophyte 

HDL est l’outil central pour l’intégration avec Oracle HCM Cloud. Il est aussi bien utilisé pour la reprise de données que pour la construction d’interfaces.

Bonus

Payroll Batch Loader (PBL) : C’est un outil de chargement basé sur des fichiers plats. Cet outil était principalement utilisé pour les éléments de paie et n’est quasiment plus utilisé. Il a été remplacé en grande partie par HDL.

File Based Loader (FBL) : C’est l’outil qui a précédé HDL et qui était basé sur des chargements par fichiers. Il y avait moins d’intelligence que HDL. Il a été remplacé il y a de nombreuses releases. 

Oracle HCM Cloud met à disposition un grand nombre d’outils pour réaliser des projets d’intégration. Certains ne sont pas totalement documentés mais en les combinant, il est possible de répondre à tous les besoins. C’est probablement une des solutions disposant du plus grand nombre d’outils d’intégration du marché.

Le choix d’utiliser un outil plutôt qu’un autre dépend de chaque contexte : interfaces ou reprise de données, système source, maturité technique de la plateforme IT pour consommer des web services,…

Cet article n’est pas exhaustif et donne un premier aperçu des capacités d’intégration. Donc si vous avez découvert un cas d’utilisation non couvert ou une autre fonctionnalité, nous serons ravis d’échanger avec vous pour compléter cet article.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise IT ?  N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire !

Les informations recueillies par S&H à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné aux services marketing et commercial de S&H dans le but de vous fournir les informations les plus adaptées. Ces données seront conservées durant au maximum 3 ans à compter de notre dernier contact. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à : dpo@s-h.fr.
Share This