La réforme de la formation professionnelle

Les impacts de la réforme de la formation sur l’entretien annuel d’appréciation

Nous poursuivons avec ce 4ième article notre tour de la question de la réforme de la formation
en abordant le point clef des impacts sur le processus d’évaluation annuel.
Une mise en place complexe : des enjeux d’organisation, de processus, et d’outils.

La mise en place de la réforme va nécessiter pour votre entreprise :

  • De mettre en œuvre et de systématiser les entretiens.
  • Pour tous les salariés en France.
  • De conduite un entretien professionnel tous les 2 ans (et immédiatement après une interruption d’activité i.e. congé maternité).
  • De conduire une évaluation du parcours professionnel tous les 6 ans.
  • De faire les liens entre emplois / formation et parcours professionnels
  • La loi impose que ces entretiens se déroulent à un moment distinct des entretiens d’évaluation.

Il doit être possible d’assurer la traçabilité de ces entretiens :

  • Lettres de convocations.
  • Comptes rendus remis à l’employé.
La loi prévoit des sanctions financières pour les entreprises de plus de 50 salariés

Ces entretiens doivent conduire à des engagements entre entreprise et salarié :

  • Engagements en termes de formation.
  • Engagements en termes d’évolution professionnelles.
  • Évolution de la rémunération.
Avec cette loi, les entreprises sont confrontées à un projet d’envergure. Dont il faut assurer la mise en œuvre et le déploiement.
Isabelle THEBAUD / Directrice développement AMOA / 01.44.54.26.32
Adresse : 25, Rue de maubeuge, Paris, 75009
Mail : rf.h-1542061587s@dua1542061587behti1542061587