Intégrer la solution Oracle ERP Cloud : ce que vous devez savoir !

L’intégration d’Oracle ERP Cloud permet d’accéder rapidement à une vision globale de toutes les opérations financières effectuées dans une entreprise. L’orientation vers un système Cloud est moins onéreuse et elle offre une meilleure gestion de l’agenda qu’une solution « On premise ».

Stratégie Finance

challenges des DSI

La réussite de l’intégration d’une solution Oracle ERP

La réussite d’un projet d’innovation Oracle ERP Cloud exige le respect de certains points, comme la définition du projet, la constitution de l’équipe, la création du projet, le déroulement du projet et la communication. 

La définition du projet


Il s’agit de déterminer les objectifs, les besoins, les risques et le budget du projet global. Cette organisation vise à élaborer un calendrier précis des tâches globales. Contrairement à un projet « On premise », les activités d’installation de logiciels et de développements personnalisés sont supprimées, ce qui génère un gain de temps. 

La constitution de l’équipe


Grâce à l’innovation d’Oracle ERP Cloud, il n’est plus nécessaire de bénéficier de connaissances en architecture pour installer ou développer une application, ce qui réduit fortement les coûts. La constitution de l’équipe pour l’intégration d’Oracle ERP Cloud comprend des chefs de projets, un analyste d’affaires et un scientifique de données pour paramétrer les processus, les rôles et les droits des utilisateurs. 

La création du projet


Le canevas du projet d’évolution Oracle ERP Cloud inclut le développement des besoins, l’environnement applicatif de la solution finance avec une vision précise de l’architecture globale. Le projet de création regroupe l’ensemble des processus métiers, les données de référence et les demandes particulières des utilisateurs. L’innovation d’Oracle ERP Cloud dispose d’une configuration de paramétrage simple et ciblé.

Le déroulement du projet


Le déploiement d’un projet d’intégration Oracle ERP Cloud est soumis aux mêmes règles qu’un projet « On premise« . L’ordre des activités et les couvertures géographiques sont déterminés en amont. Afin d’accélérer la mise en production, la réalisation d’une première version applicative déterminant les principales fonctionnalités est nécessaire.

La communication


La communication s’inscrit au début d’un projet, afin de toucher les utilisateurs, en organisant des ateliers de démonstration ponctuels. L’Innovation Oracle ERP Cloud dispose d’une interface graphique ergonomique et intuitive. 

Maintenant que nous avons parcouru ces grands points qui sont nécessaires à la réussite d’un projet d’innovation Oracle ERP Cloud, concentrons-nous dorénavant sur une application spécifique : Oracle Entreprise Data Management !

L’application Oracle Entreprise Data Management

L’évolution d’Oracle ERP Cloud intègre l’utilisation d’applications spécifiques, comme « Oracle Entreprise Data Management ». Cette solution facilite et unifie les échanges de données, indépendamment des applications utilisées. « Oracle Entreprise Data Management » est une solution de gestion de données flexible qui permet d’optimiser la gestion des visions métiers spécifiques, de contrôler les modifications et de partager des données. Ceci permet d’accélérer le développement du cloud à travers un système de référence sûr.

Les fonctionnalités d’Oracle Entreprise Data Management

L’utilisation des applications

Les concepteurs de la solution Oracle finance enregistrent chaque application métier connectée qui engendre des expériences d’utilisateurs nommées « vue par défaut ». À l’enregistrement, d’autres gestionnaires de données peuvent être définis. Chaque vision intègre des points de vision optimisés, pour archiver les éléments enregistrés sous forme de liste. Les propriétaires de l’application élaborent des visions et des points de vision personnalisés par secteur d’activité. Ils conceptualisent des vues pour la gestion des modifications. 

L’utilisation des visions et des points de vision


Les visions sont des portails d’utilisateurs de données d’entreprise qui ont pour fonction de :

  • rechercher des points de vision dans les visions ;
  • importer des données d’applications participantes dans les points de vision ;
  • résoudre les problèmes pour déployer un système de référence sécurisé ;
  • comparer les points de vue pour comprendre les différences ;
  • créer des demandes de partage de d’informations ;
  • aligner les propriétés visuelles associées et copier les valeurs.

La gestion des modifications


Les demandes permettent de modéliser les modifications apportées aux points de vision. Après avoir visualisé l’ensemble des modifications en lien avec un point de vision cible, il est nécessaire d’analyser les répercussions avant de les approuver. 

Oracle Entreprise Data Management


Les flux de travail collaboratifs supportent des processus d’approbation et de soumission qui répondent aux défis de gouvernance suivants :

  • configurer des stratégies d’approbation (application, dimensions, hiérarchie, nœuds) ;
  • coordonner stratégiquement les invitations d’approbateurs pour l’obtention de résultats qualitatifs ;
  • implémenter des demandes dans différents contextes métiers pour sécuriser l’approbation des modifications ;
  • définir les éléments d’une demande pour une validation commune ;
  • gérer et contrôler l’intégralité des modifications.

L’incorporation des applications


Le meilleur moyen d’accélérer l’intégration des diverses applications EPM Cloud , telles que Financial Consolidation and Close, Planning ou encore Oracle Finance Cloud General Ledger, est d’opter pour l’enregistrement prédéfini, en fonction des besoins réels des divers secteurs d’activité. La configuration assistée permet d’établir des connexions, de créer des opérations d’import-export et de développer des visions spécifiques et prêtes à l’emploi. 

L’automatisation des tâches


L’automatisation interactive des tâches permet d’effectuer des migrations entre les instances de service, de télécharger des fichiers et de réinitialiser un environnement pour le renouveler. 

L’audit de l’archivage des transactions


La modification d’un audit d’archivage de données permet de consulter les changements apportés aux propriétés, aux nœuds et aux relations entretenues, au fil de l’évolution des transactions. L’historique des transactions peut être affiché, filtré et téléchargé dans un fichier spécifique.

Livre blanc - DAF et DSI : comment réussir votre projet informatique d'ERP finance ?

Le guide des DAF et DSI qui veulent réussir leur projet informatique d'ERP finance ! projet informatique

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise Finance ?  N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire !

Les informations recueillies par S&H à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné aux services marketing et commercial de S&H dans le but de vous fournir les informations les plus adaptées. Ces données seront conservées durant au maximum 3 ans à compter de notre dernier contact. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à : .

Share This