Axway accounting integration suite : les dernières fonctionnalités d’AI Suite 2.4 Plus

Depuis le printemps 2019, Axway propose l’AI Suite 2.4+ (Axway accounting integration suite) qui apporte de nombreuses nouveautés et améliorations à la version précédente de la Suite AIS. Cette solution contient de nouvelles fonctionnalités Axway qui s’ajoutent à son moteur de règles performant, faisant de cet outil un support efficace pour la Direction financière. Elle permet de s’affranchir également de l’obsolescence de FlashPlayer tout en tenant compte de la fin de support de la version 2.3 intervenant en février 2022. Découvrez nos solutions ERP.

Stratégie Finance

Axway accounting integration suite

Les évolutions majeures de l’AI Suite 2.4+ d’Axway

Cette nouvelle Suite AI est entièrement conçue en HTML5, ce qui permet de s’affranchir de la disparition de Flash Player. Son système gérant la base de données est MicroSoft SQL Server 2016. Le Rule Engine Server peut traduire des fichiers au format CSV. 

Dès 2021, le Designer InterPlay est remplacé par AIS Studio qui se substituera aussi au Composer (outil de définition, test et déploiement des paramétrages) en 2022. L’expérience client est améliorée grâce à cet outil de design centralisé interagissant rapidement avec les autres composants. 

Enfin, PassPort, qui gère les accès et les identités, est remplacé par AIS Portal dans tous les composants de la Suite AIS 2.4+ : Designer, DataStore, Ruler Server, InterPlay et Composer (à partir du SP30). AIS Portal supporte de manière native les protocoles SAML 2.0 (Security Assertion Markup Language, pour gérer les authentifications et les accès) et LDAP (pour la gestion des annuaires).

Les nouveautés dans Composer, l’interface de paramétrage

Diverses fonctionnalités ont été ajoutées concernant le traitement des données :

  • la gestion des calculs en mode décimal (format fixe ou dynamique) ;
  • le traitement des chaînes de caractères en pré-calcul ;
  • le format de date sur 10 caractères (SSAA-MM-JJ) ;
  • le formatage et la concaténation de champs ;
  • le remplacement de valeur ;
  • la récupération de la valeur d’une variable d’environnement avec la fonction SENV ;
  • un accès direct aux ME (les mouvements générés par l’interprétation d’un enregistrement de CRE qui sont destinés à alimenter un système comptable ou financier) depuis la vue Dictionnaire ;
  • la récupération d’un champ de CRE à partir d’une variable ;
  • la possibilité d’appeler une table interne si son nom est contenu dans une variable.

Un nouveau module RDJCSV sert à convertir les fichiers CSV en fichiers plats et vice-versa. Le Composer est maintenant compatible avec JRE 1.8 en 64 (Java Runtime Environnement). La partie Topographie est dotée d’une compatibilité multi-moteurs : le paramétrage peut être échangé avec des moteurs, quelle que soit leur version (dernière ou précédente).

L’expérience client a aussi été améliorée, notamment grâce à des fonctions personnalisées qui permettent de rendre plus lisibles les opérations complexes du langage en termes de métier. 

Tout comme les fonctions standards de la manipulation de données, des fonctions réutilisables peuvent être définies. De plus, des fonctions SFA ont été ajoutées à celles prédéfinies accessibles via le navigateur du LMD. 

Enfin, les fenêtres sont plus simples à gérer : ouvertures multiples possibles, fermetures rapides, travail simultané sur plusieurs objets, etc.

Les modifications du Rule Engine Server pour la génération des écritures

Grâce aux règles comptables et financières définies dans la Suite AI, le Rule Engine Server, un composant d’Accounting Integration, se charge de transformer les événements en écritures comptables, en générant des fichiers contenant les nouvelles entrées, ainsi que des fichiers de rejets, d’audit et de log.

Plusieurs améliorations ont été apportées au Rule Engine Server concernant les fichiers de sortie. Sous Windows et Linux, les fichiers de sortie ne sont plus générés s’ils sont vides. Un nouveau fichier de log est créé, nommé RuleEngine.log ou LOGRDJ (MVS). Le fichier temporaire des ME avant agrégation peut être conservé. En plus de l’audit des CRE en anomalie de phase et en rejet, l’audit des CRE en erreur peut être obtenu.

Concernant les zones et les calculs, des nouvelles fonctionnalités sont disponibles :

  • les calculs en mode décimal (format décimal fixe ou dynamique) sont supportés ;
  • la taille de la zone libellé de l’ITR501 a été augmentée ;
  • la date peut atteindre 10 caractères dans le fichier d’audit (SSAA-MM-JJ) ;
  • les chaînes de caractères sont traitées en pré-calcul ;
  • plus de postes de table peuvent être mis en mémoire ;
  • les codes retour des différentes étapes sont mémorisés.

Des changements techniques ont aussi été apportés : changement des zones d’échange entre Rule Engine et API/Exit Cobol et modification de l’appel au script RDJEXP (sous Unix et Windows).

Pour faciliter le travail des utilisateurs, il est maintenant possible d’appeler les tables avec le nom dans les variables. Les fonctions EXTTAB (pour renvoyer une partie de la colonne « valeur » d’une table donnée) et EXTTABD (pour renvoyer une partie de la colonne « valeur » d’une table à une date donnée) peuvent ainsi s’employer avec une variable au lieu du nom de la table pour les tables courtes et longues. De plus, les données référentielles peuvent être sauvegardées indépendamment des règles, ce qui s’inscrit dans la méthodologie DevOps. Enfin, la gestion de la configuration des traitements a été rajoutée.

Les améliorations apportées à InterPlay pour la gestion des rejets

Dans la Suite AI, InterPlay permet, via une interface Web, de créer, modifier et enrichir les données de manière structurée. L’objectif d’InterPlay est de gérer les saisies de données manuelles et les corrections d’erreurs de manière sécurités et authentifiée, de recycler des flux incorrects quelle que soit leur source (applications spécifiques, ERP, etc.), de lancer et vérifier les processus de recyclage, de créer des entrées pour tous types d’événements ou de transactions.

Plusieurs nouveautés ont été mises en place dans InterPlay. Tout d’abord, l’interface est en HTML5 : elle conserve l’ensemble des fonctionnalités des précédentes versions en offrant une expérience utilisateur améliorée. La majorité des cas d’utilisation ont été revus pour gagner en simplicité et convivialité. Le passage de l’interface client en HTML 5 permet également de remplacer Flash Player, devenu obsolète. Côté communication, InterPlay fonctionne maintenant avec une API REST (REpresentative State Transfer), légère, efficace et basée sur le protocole HTTP.

Afin d’améliorer l’expérience client, l’ergonomie d’InterPlay a été repensée : une nouvelle possibilité de mise à jour en masse est disponible et les performances d’affichage des collections ont été accrues.

Avec un tel ensemble d’améliorations, Axway accounting Suite 2.4 se place définitivement comme un outil de stratégie finance incontournable sur le marché.

Livre blanc - Quels outils pour piloter votre stratégie Finance ?

Pour tout savoir sur la gouvernance de projet SI Finance !

gouvernance projet si finance

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise Finance ?  N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire !

Les informations recueillies par S&H à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné aux services marketing et commercial de S&H dans le but de vous fournir les informations les plus adaptées. Ces données seront conservées durant au maximum 3 ans à compter de notre dernier contact. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant en vous adressant à : .

Share This